Good night and good luck

Voila ce que j’appelle un acte d’engagement journalistique, la prise de position sur des faits et la mise en perspectives de ceux-ci. Le journaliste s’appelle Keith Olbermann , travaille pour MSNBC et fait fortement penser a Edward R. Murrow (présentateur immortalisé récemment dans le film Good Night and Goodluck)… Je ne saurai pronostiquer la possibilité d’une quelconque influence que puisse avoir une telle performance, mais une chose est sure il existe dans ce pays des voix qui s’expriment sans tabous. Je suis toujours profondément attristé de voir que sur l’échiquier médiatique français seul François Bayrou ( a tort ou a raison, plutôt a raison sur EDVIGE), cherche a mettre le doigt la ou ça fait mal, alors que c’est le rôle des journalistes avant tout. Enfin c’est ma conception du pluralisme journalistique. read more

Obama entre dans l’histoire … Sarah Palin aussi !

Ces deux derniers jours furent très riches concernant la campagne présidentielle aux USA. Les démocrates ont tenu leur convention à Denver (Colorado), où Barack Obama a fait un discours historique en écho aux nombreux intervenants venus le soutenir de Hillary Clinton à Ted Kennedy en passant par Martin Luther King junior, Al Gore ou Bill Clinton. Mais au lendemain de ce discours, le camp Républicain a voulut répliquer en annonçant le nom du colistier de John McCain, il s’agira d’une colistière inattendue : Sarah Palin, gouverneur d’Alaska. read more

Le JT de France2 raconte n’importe quoi

Regardez la vidéo ci-dessous, ensuite lisez ma petite critique.
Il s’agit du JT de 20h de monsieur Pujadas en date du Jeudi 5 Juin 2008, un reportage a propos des présidentielles aux USA et des deux candidats.

Premier point a noter , on nous annonce qu’on va nous étaler le programme de Obama et celui de McCain: attention, le tout en un reportage de 2 minutes. On y apprends l’age des deux protagonistes , puis leur implication dans la guerre du Vietnam. Pertinence du commentateur qui compare le héros du Vietnam au 14 ans de Barack Obama a la fin de la guerre. Ensuite,je cite : read more