Frederic Lefebvre est un clown

Il me fait rire depuis peu…
La semaine dernière dans les couloirs de l’Assemblée, les députés PS Jean-Jacques Urvoas et René Dosière prennent à parti Lefebvre durant une suspension de séance et dans le contexte tendu des débats parlementaires autour de la réforme du parlement et spécifiquement concernant le projet de loi organique sur le droit d’amendement. Ce qui par ailleurs donnera lieu à une fronde de la part de l’opposition comme on en avait pas vu depuis longtemps. Je n’ai pas suivi le débat de très près pour me lancer dans une analyse argumentée de la situation. Toutefois ce qui m’intéresse dans cette altercation n’est même pas le fond c’est simplement la forme, dans son état le plus brut. Voir l’arrogant Lefebvre se faire remué de la sorte m’offre un sentiment de satisfaction que je ne peux me retenir de vous faire partager. Certain regrette que de telles escarmouches aient lieu dans les couloirs de l’assemblée, quand bien même la communication racoleuse de Lefebvre, invité régulier des talk show n’est pas plus à mon gout, je préfère largement les engueulades en face à face aux monologues humiliants dont Lefebvre a le secret.
Après la gêne profonde provoquée par son incapacité à définir le Web 2.0, délectez vous de son manque de reparti face à des politiciens un peu plus chevronnés.

Rubrique : Politique, Vidéo


3 Comments

  1. EUTROPE
    Friday 23 January, 2009

    C’est jouissif les torgnoles qu’il a pris!!

  2. Friday 23 January, 2009

    Pathétique, ce gars… Les gauchos ont bien raison de lui dire d’assister aux séances au lieu de jouer les starlettes devant les cameras.

  3. Sunday 25 January, 2009

    Le prob c’est que Lefebvre n’est sûrement pas un cas unique dans les couloirs de l’assemblée…

One Trackback

  1. By Frédéric Lefebvre est un faux cul | Café-Croissant on Tuesday 17 March, 2009 at 9:14

    […] vous le savez sûrement je ne porte guère Lefebvre dans mon cœur (un jour je le vois en clown, l’autre en vassal du monarque) , je dirais même que j’exècre la manière dont il […]