Profil d’un nouveau mal de la société : le blogging

Voici quelques extraits d’un article très intéressant sur les blogueurs.

Le constat est alarmant. Une part grandissante des affections soignées au CATOM concerne des personnes qui se sont désignées elles mêmes comme “bloggers”. Après une série d’études comportementales spécifiquement adaptées à cette nouvelle problématique, nos équipes ont pu mettre en lumière un lien préoccupant entre l’activité de blogging et le développement de troubles de la personnalité. Le phénomène n’en n’est qu’à ses débuts mais semble lié au développement exponentiel de cette activité. Les jeunes adultes sont les plus touchés, mais ne sont pas les seules victimes.

Les personnes interrogées ont quasiment toutes évoqué un lien particulier avec leur lectorat. Le sujet évoque un “devoir” qu’il ressent envers ses lecteurs. Le plus souvent il s’agit d’une certaine quantité de billets à poster toutes les semaines, voire tous les jours pour les cas les plus préoccupants. Tout manquement à ces règles auto-imposées provoque souvent des crises aigües de culpabilité. Le sujet s’excuse souvent publiquement à ses lecteurs. Le blogger, au fur et à mesure qu’il gagne en visibilité et en popularité, s’enferme dans le carcan des obligations qu’il croit avoir contractées. Cet enfermement psychique peut être supporté un certain temps, mais ne sera jamais rompu par le blogger.

L’ensemble de l’article ICI

Enfin une institution sérieuse se penche sur ce problème majeur. Je me demande toutefois comment me soigner moi-même ne possédant ni Iphone, ni Mac… J’y suis allergique ce qui doit témoigner d’une pathologie encore plus grave.

Via Gonzague

Rubrique : Divers


6 Comments

  1. JT
    Tuesday 1 April, 2008

    Heureusement que cet article est publié un 1er avril…
    J’ai failli avoir peur!

    Bloguer doit être avant tout un plaisir et si ce loisir devient, un moment ou un autre contraignant alors, il vaut mieux laisser tomber la souris…
    Bon blogging tout de même et bonne continuation!

  2. Nicolas G
    Tuesday 1 April, 2008

    Dans certaines sphères journalistiques, je suis sur qu’on doit penser à peu près comme ça… pour eux les blogueurs sont un cauchemar, ils peuvent dire à peu près ce qu’ils veulent tant que ca ne rentre pas dans les jurisprudences judiciaires, mais surtout ils n’ont pas de relectures hiérarchiques pour enlever les mentions trop osées de leurs articles. J’ai même entendu dire dans une chronique que les blogueurs étaient des journalistes amateurs, c’est dire….

  3. Tuesday 1 April, 2008

    1er avril ou pas, il faut reconnaitre que blogguer peut devenir addictif, au meme titre que la procrastination :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastiner

  4. Thursday 3 April, 2008

    Comment ça tu n’as pas d’iPhone ou de Mac ? Va tu switcher immédiatement !
    Hihi j’ai commencé sous Mac en 1990, et c’est vrai que ça fait sourire tout ce courant de switchers qui n’en peuvent plus de se faire mousser d’être passé dans la clan à la Pomme.
    Sauf qu’il fallait le faire avant le passage à la puce Intel car c’est pêché d’avoir Windows sur un Mac :P

    Très intéressant ce rapport. Je vais le lire ce soir au calme et je reviendrai te dire ce que j’en pense.

  5. Thursday 3 April, 2008

    très drôle ;-)

    [et merci pour le lien dans la blogroll, où je retrouve pas mal de sites qui sont aussi dans mon agrégateur… ;-)]

  6. Friday 4 April, 2008

    @ Laurent : reviens Laurent, j’ai besoin de ton avis, devrions monter une asso pour nous seuvrer ?

    @ Narvic : de rien pour le lien, les contenus de qualite merite toujours un lien.