Obama reçu a Paris par la médiocrité de Sarkozy

Barack Obama vient de terminer a Londres son périple dans 7 pays, ce fut l’occasion pour lui de passer a Paris et de rencontrer Nicolas Sarkozy, puis de répondre aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse précédée par un discours commun du sénateur et de l’actuel dioc…, MédiaPrésident.

J’ai donc pris un peu de temps pour découvrir ce qu’il en était de cette visite, et sans aucune surprise Sarkozy a réussit pathétiquement a abaisser encore un peu plus l’image de la France (étant son représentant démocratiquement élu) dans mon cœur.

Tout d’abord en raison de ce passage, illustré par la vidéo ci dessous comportant un doublage anglais dont vous pourrez remarquer qu’il corrige, par approximation, le discours de Sarkozy a la volée, n’évoquant pas les 3 décennies et évitant ainsi une part du ridicule aux auditeurs anglophones:

«depuis trois décennies, tous vos ministres des affaires étrangères n’ont pas des noms américains: madame Albright, Colin Powell, madame Rice»
Source Marianne2

Voila donc un joli résumé d’incompétence et d’aprioris. Incompétences car en trois décennies, les USA n’ont pas connus que Madeleine Albright, Colin Powell ou Condoleeza Rice. Aprioris puisque en parlant de Powell ou Rice il ne sous entend pas leur nom finalement comme un marqueur de la différence mais leur couleur de peau, puisque ceux-ci sont nés Américains. Powell ou Rice étant des noms courants aux USA, je connais au moins 3 powell et 2 rice qui sont caucasiens comme nous dirions pour remplir la case raciale des documents administratifs américains. Et concernant Albright, quel est le sous-entendu ? son prénom un peu trop francais ? non probablement ses origines Tchèques puisque celle ci fut naturalisée citoyenne américaine en 1957. Nonobstant le caractère raciste de l’amalgame, ce court extrait démontre une nouvelle fois le vide et le manque de sérieux d’un homme qui représente 60 millions d’individus et un pays siégeant au conseil de sécurité de l’ONU…

Mais point besoin de s’attarder sur de telles bévues, puisque même le discours de Sarkozy est d’une médiocrité rare, l’inspiration ne lui venant pas malgré la proximité d’un des plus grands orateurs de l’année.
Jetons un œil sur la vidéo ci-dessous reprenant l’intégralité (10 minutes) de ce discours croisés.

Tout d’abord il convient de comprendre que ce discours a probablement été écrit a l’arrachée, la préparation de celui-ci dés le début ne cache pas son amateurisme puisque les deux hommes n’ont pas décidé de l’ordre de parole et en conviennent lors des premières secondes de leur apparition devant les cameras.

Sarkozy s’engage donc en premier avec une déclaration tonitruante de lyrisme : “Je voudrais dire a Barack Obama, combien la France est heureuse de l’accueillir… la France est heureuse d’accueillir Barack Obama d’abord parce qu’il est Américain, et les Français aiment les Américains.” … pause, sourire suffisant, le chauffeur de salle lève un panneau “rires” et l’audience après 5 secondes finit par rigoler tièdement a cette entrée affligeante ouvrant le bal du premier discours commun que Sarkozy aura donné avec le peut-être futur président des États-Unis.

Je n’ai même pas le courage de commenter le reste de son discours… Je ne pensais pas qu’un jour un Président français puisse être capable de faire un discours officiel aussi peu éloquent au coté d’une personne si importante. Quand on sait la qualité des discours de Obama, la portée de leur contenu et le fait que ce soit l’un des éléments majeurs de son succès, on ne peut qu’exprimer un sentiment de mépris a l’égard de Sarkozy et du peu d’honneur qu’il fait a Obama en tenant un discours potache, insistant sur un copinage totalement opportuniste. Ce comportement me fait penser a un présentateur de jeux télé faisant l’éloge de sa dernière candidate a gros seins avant qu’elle tourne la roue, ayant la certitude de l’impact sur l’audimat.

Encore une fois la fascination de Sarkozy pour les apparences est éclatante, il souligne le nom de Obama, le fait que les français l’aiment bien, bla bla bla, et il achète les mêmes slips que moi , bla bla bla…bla bla bla. Non pas un mot sur le contenu de la politique que propose Obama, cela eut trop révélé la politique Sarkoziste qui prend le chemin inverse (privatisation de la santé, incitation au communautarisme, politique sociale régressive, expulsions en masse). Tout au plus celui ci a évoqué la coopération entre l’Europe et les USA sur certains points.

Obama a surement eut raison de ne pas mettre trop l’accent sur sa visite a Paris, non pas en raison de l’image de la France aux USA mais plutôt en raison du peu d’importance du rayonnement international de Sarkozy comme le note Juan

En France, la conférence de presse parut bien fade. Obama venait pour convaincre ses électeurs américains, et le symbole était plus fort à Berlin qu’à Londres ou à Paris, quoique puisse Sarkozy.

Le Spiegel allemand s’est même permis de commenter plus durement la situation : Angela Merkel fait clairement figure de chef d’Etat européen qui pèse le plus en ce moment.

Dommage qu’il n’ait pas invité sa femme a figurer dans le decor, il ne devait pas faire assez chaud pour tomber la veste. Une seule certitude, je ne m’habituerais jamais a ce style de discours dominicale des familles, version post-apero. Peut-être l’improvisation de ce discours était du a l’indisponibilité d’Henri Guaino; indisponibilité ou incapacité a reconnaitre le potentiel de Obama, cet homme noir dont le père était Africain, a rentrer dans l’Histoire.

La morale de cette entrevue reste dans la bouche de Sarkozy qui a déclaré au Figaro : “Obama ? C’est mon copain”

…mais…

pour lever ce voile de médiocrité, partageons un petit extrait du Daily show (sisi l’humour de John Stewart est bien plus exquis que celui de Sarkozy):

Rubrique : Actualités, International


10 Comments

  1. Magalie Simon
    Monday 28 July, 2008

    Il est évident qu’il s’agit d’un amalgame raciste, bien vu, et disons que Sarko est un coutumier du genre. Ainsi, quand il parlait de “sang-mêlé” pendant la campagne présidentielle, il ne pouvait ignorer que le sang ne se mêle pas entre étrangers et Français, mais on a tous le même sang, d’où qu’on soit.
    http://www.jesuisencolere.com

  2. ben
    Monday 28 July, 2008

    Je n’aime vraiment pas sarko..mais ton article..est aussi nul que lui et la dernière vidéo du présentateur américain nous montre à quel point les télés américaines sont enrichissantes. deux lien pour toi.
    http://fr.youtube.com/watch?v=.....re=related
    http://fr.youtube.com/watch?v=.....re=related

  3. Monday 28 July, 2008

    @ Ben :
    je les connais tres bien ces deux videos et elle m’ont fait hurler de rire.
    Mais la video dont tu parles avec le presentateur americain n’est pas un passage de CNN, c’est issu du dailyshow, une emission satirique a voir au 2 eme degre. Probablement la premiere emission a avoir critiquer de maniere directe le gouvernement de Bush et a prendre la defense de la France dans son retrait de la guerre d’Irak.

    Enfin concernant mon article …si nul… j’aurais aime que tu argumentes car je ne demandes que ca d’ameliorer la qualite des mes articles. :)

  4. Wednesday 30 July, 2008

    encore 4 ans …. va être difficile!

  5. Luis
    Saturday 2 August, 2008

    Remarques pertinentes et sujet intéressant. Sarko n’a jamais caché sa sympathie pour les Républicains américains, les WASP de préférence bien sûr. L’impréparation de son discours d’accueil d’Obama n’a rien d’innocent ni de surprenant. Mais il est vrai qu’il n’est pas doué en matière d’idées et de communication. On l’a vu lors du Salon Agricole. Il préfère mettre à sa botte les médias… comme les dirigeants de la Chine et d’autres pays dits démocratiques.

    Cela dit, et bien qu’étant le représentant officiel des Français, tout Américain un peu intelligent sait que tous les Français ne sont pas comme lui, ni pour lui. De même que tout Français un peu informé sait que les Américains ne sont pas tous aussi ridicules que Bush (lors du 11/09) ou que Reagan (acteur de 3ème catégorie).

  6. Saturday 2 August, 2008

    @ Luis
    Evidemment que tous les americains , ni tous les francais ne croient les generalites faites sur les uns comme sur les autres. Mais il s’avere malgre tout que une majorite sont influences par les cliches.

    Enfin concernant sa sympathie pour les republicains, il semble tout de meme qu’il soit plus interesse par la candidature d’Obama a juste titre car le projet d’Obama est economiquement plus viable et aussi par opportunisme du fait de la sympathie des francais pour Obama.

  7. Wednesday 10 June, 2009

    Eh bien….

    La France se moquait de la stupidité de Bush, les Américains se moqueront de celle de Sarko.

    Ca ne va pas améliorer la diplomatie extérieure tout ça!

  8. Wednesday 23 September, 2009

    Il ya pas mal d’opportunisme dans le rapprochement avec les Etats Unis…Sarkozy est par nature pro américain et la tendance en France reste pour l’instnant à la Obamania…De quoi permettre à notre président de surfer sur la vague…

  9. Thursday 12 November, 2009

    des coalitions avec les Etats-Unis sont anachroniques et inappropriés!

  10. Thursday 12 November, 2009

    Je pense qu’il est approprié d’avoir une politique plus indépendante