Obama : A more perfect Union

Hier en fin de journée je me suis décidé a regarder et écouter le discours de Barack Obama dont tout le monde parlait déjà au boulot, faisant suite a la polémique concernant le Pasteur de Obama : Jeremiah Wright , en relation avec un sermon datant de l’année dernière et a forte tendance “anti-blanc”

Je m’attendais a un discours encore une fois poignant et convaincant comme Obama a su en produire durant la campagne. Et je dois avouer je me suis fait bousculé bien au delà de mes attentes. Je n’ai pas le temps de traduire le discours dans son entièreté et je suis sur qu’une vidéo traduite sortira tôt ou tard sur le net que je m’empresserai de diffuser dans ce billet

Mise a jour : a défaut d’une vidéo , voila le texte en francais dans son integralite sur le blog de Philippe Boulet-Gercourt

L’appel qu’il y fait est troublant tellement ces questions ne sont plus mises sur le devant de la scène politique Américaine autrement que sous forme d’attaques ou de scandales médiatiques sans débats de fond. Troublant car ces questions soulevées l’ont été maintes fois dans le passé et chaque fois les progrès engendrés furent bien en dessous des attentes. Troublant car depuis quelques années et en particulier après le 11 septembre, le ton dans les médias avait tendance a approfondir un repli communautaire déjà bien avancé. Rassembleur car pour répondre au sermon radical et outrancier de son Pasteur, Obama a décidé de remettre de l’ordre et de replacer au centre du débat une fois pour toute un élément clé de la stabilité des démocraties : Les nations vont au delà des races, des religions, ce qui construit le ciment d’une démocratie ce sont ces projets, son envie d’harmonie, de progrès et d’universalisme. Que ce qui détruit les démocraties c’est cette diversion que les médias font au sujet des responsables de chaque problèmes. Avec un grand tact il pointe du doigt l’exemple des délocalisations dont la responsabilité directe des multinationales cherchant plus de profit ne fait aucun doute, insistant sur les répercussions économiques et sociales résultantes et qui engendrent des tensions entre communauté plutôt qu’un rassemblement pour faire bloc contre la dérive libéral des “corporates”.

J’attendais depuis longtemps qu’un homme politique de grande envergure face ce discours. Il était temps que cela soit dit a nouveau haut et fort, que quelqu’un fasse un virage a 180 degrés vis a vis du discours permanent qui pointe les communautés, les cultures, les cultes, les différences, comme réponses a chaque problèmes de nos démocraties . J’aimerai qu’en France ce discours puisse a nouveau refaire surface et ne pas être systématiquement taxée de droit de l’hommiste ( HONTE a l’inventeur de ce terme). J’aimerai qu’a nouveau les individus soit capables de discernement et ne suivent pas les discours manichéens et réducteurs de nos politiques. J’aimerai qu’en France aussi un élan de solidarité reprenne le dessus sur la tendance actuelle au communautarisme et a la division. J’aimerai que dans une futur proche la France puisse avoir le choix de nommer a la tête du pays un homme ou une femme ayant ces qualités que beaucoup reconnaissent a Obama : charismatique, rassembleur, intelligent, éloquent, portant un projet progressiste et surtout affichant cette capacite de construire avec raison.

Toutefois je suis plus que perplexe concernant les médias répondant positivement a ce discours qui l’ont qualifie de courageux. Ce discours n’est pas empli de courage mais de raison. Visiblement cette notion de courage est sûrement ce qui vient a manquer a nos médias qui sont aujourd’hui les principaux garants d’une opinion qui raisonne.

Il va sans doute que bien que je ne puisse pas voter n’ayant pas la citoyenneté, j’espère grandement la victoire de Obama.

Discours du 18 Mars 2008 : A more perfect Union

Discours du 5 Fevrier 2008


Barack Obama : "Notre temps est venu"
envoyé par lemondefr

Rubrique : Politique, Vidéo


One Comment

  1. Friday 21 March, 2008