Les mécanismes de l’industrie agroalimentaire

Le documentaire “We feed the world” (que vous pouvez vous procurer dans la boutique Zlio en bas a droite de cette page) est tellement bon que je ne peux m’empêcher de vous diffusez quelques petits passages.

Le Brésil est un pays de plus en plus riche, affichant une croissance très élevée, il est le premier exportateur de soja au monde. Ne pratiquant pas suffisamment la culture vivrière, certaines régions subissent la famine au gré des saisons et des sècheresses.
Laissons en parler un spécialiste : Jean Ziegler , le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation (des populations) du Conseil des droits de l’homme de l’ONU de 2000 à mars 2008.

Par ailleurs le problème ne se limite pas au brésil et la crise alimentaire que nous vivons en ce moment n’est que l’accélération d’un processus qui s’est enclenche bien avant 2008. Finalement la crise de 2008 est caractérisée par les émeutes d’un point de vue médiatique, le stade suivant étant la famine je suis prêt a parier que nous aurons le droit a un cortège de reportage pour mobiliser l’opinion a aider ses pauvres gens. Or déjà et depuis longtemps la première cause de mortalité sur la planète vient des famines et du manque d’eau potable. il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau et son amplification ne faisait aucun doute. Or nous pouvons tous bien entendu aider a ce que cela change, mais surement pas en envoyant des paquets de riz ou de la thune , non !

Pour cela il faut changer nos propres habitudes de consommation, c’est le seul moyen de renverser la balance sur le long terme, un seul mot d’ordre : évitez la grande distribution autant que possible , cherchez a savoir d’où provient votre nourriture, si elle est issue du commerce équitable, n’achetez rien que vous n’êtes pas sur de consommer rapidement et qui finira a la poubelle. Et si vous êtes juste niveau thune et bien faites un réel bilan de ce dont vous avez besoin: le coca, les bières, les bouteille d’eau ( préférez l’eau du robinet et filtrez la) ou je ne sais quoi d’autre de superficiel, mais surtout la viande a tous les repas sont des produits chers qui ne vous apporteront que bénéfices si vous décidez d’en ralentir leur consommation.

Et n’allez pas me sortir que le Bio, le commerce équitable coute cher etc… ces filières fonctionnent comme les nouveautés technologiques c’est cher au début mais l’engouement publicitaire aidant, les consommateurs se ruent dessus et font baisser les prix mécaniquement. Appliquons donc la loi du marché a notre alimentation en décidant nous même de ce que nous voulons consommer tout en pensant aux répercussions en dehors de nos frontières que cela engendre.

Rubrique : Alimentation


One Comment

  1. Sunday 15 June, 2008

    J’ai déjà vu ce documentaire, très instructif mais les leçons à en tirer semblent finalement être de bon sens ….
    Sinon pour la faim dans le monde il ne faut pas s’inquiéter, la FAO s’occupe de tout : http://gdblog.over-blog.com/article-20266398.html