Le laboratoire Roche stoppe ses recherches sur le VIH

Il semble que cette nouvelle passe assez inapercue et pourtant cela me semble reveler souligner a nouveau le probleme majeur de la gestion de la recherche en sante publique par les groupes prives.
Le Laboratoire suisse Roche vient en effet d’annoncer l’arret de ses recherches de medicaments et vaccins pour soigner les malades atteint du SIDA.

Roche stoppe la recherche sur le Sida

Officiellement Roche annonce avoir “décidé de réorienter nos ressources en virologie vers des maladies pour lesquelles nous pouvons apporter des améliorations substantielles aux médicaments existants”
Il semblerait pourtant que la raison de cet abandon soit plutot liee a un probleme de rentabilite :

“Les trois médicaments développés par Roche – Fuzeon, Viracept et Invirase – ne représentent que 160 millions de francs suisse (98 millions d’euros) dans le chiffre d’affaires du groupe pharmaceutique (46,1 milliards de francs suisses, 28,46 milliards d’euros, pour l’exercice 2007)” d’apres le Financial Times.

Une autre nouvelle aujourd’hui donne le ton, Roche veut racheter sa filiale américaine Genentech dont elle est deja actionnaire majoritaire. Stopper les recherches sur les medicaments contre le SIDa peu rentable, permettra peut etre de degager quelques fonds et cela aidera peut etre les actionnaires de roche a avaler la pillule d’un rachat s’elevant a 28 milliards d’euros. Cela n’aura pas suffit puisque l’action du groupe a chuter en bourse de plus de 4.5 %…

Bonne nouvelle cela dit cette filiale est specialisee dans les medicaments oncologiques visant a combattre les cancers. Ceux ci sont, il faut l’avouer, bien plus rentables !!

L’opération permettra à Roche de réaliser des synergies annuelles avant impôts de 750 à 850 millions de dollars, a souligné le groupe, précisant que la nouvelle entité génèrera plus de 15 milliards de dollars de ventes annuelles.

Le bénéfice de Roche a reculé de 2% à 5,732 milliards de francs suisses (3,53 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires a quant à lui diminué de 4% à 22,004 milliards de francs suisses (13,6 milliards d’euros). Mais en monnaies locales, les ventes ont progressé de 4%. Le chiffre d’affaires de la division Pharma a reculé de 6% à 17,257 milliards de francs suisses (10,64 milliards d’euros).

Sources
Yahoo
Le point
Le Monde

Rubrique : Actualités