Devoir de mémoire

Lu ce matin dans la webletter de Télérama sans aucun autre commentaire :

Adam Rayski, juif d’origine polonaise arrivé à Paris en 1932 et devenu responsable national de la résistance juive “Francs-Tireurs et partisans – Main d’œuvre immigrée” (FTP-MOI) pendant l’Occupation, est mort mardi 11 mars, à Paris, à l’âge de 95 ans.

Voilà, je me dis que cette information se suffit à elle seule, au moment ou la France est traversée de débat sur l’immigration, les étrangers et la défense de nos valeurs… et alors que les politiques de tous bords utilisent la mémoire et les héros de notre histoire pour se draper de leurs idées, mais pour aussitôt en bafouer l’essence à chaques déclarations et à chaques décisions politiques. La valeur “mémoire” est en hausse sur le marché en ce moment, mais je suis pas sur qu’on partage tous la même… J’espère que le Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale ne touchera pas à celle d’Adam Rayski, et de tous les étrangers de la résistance.

J’entends déjà les moqueries et les critiques… j’m’en fous, moi je me sens dépositaire de cette mémoire là.”Peu importe vos noms que nul ne saura jamais. Ici, nous nous appelons la France.” (A. Malraux) Il aura fallu le danger du populisme xénophobe pour faire de moi un gaulliste, c’est un comble :) Pour illustrer ce post, plutôt qu’une bibliographie académique, voilà le lien vers un travail d’élèves, accompagnés de leurs professeurs d’histoire, lauréats du prix de la résistance en 1997

http://www.memoire-net.org/etran/

Rubrique : Coup de Gueule


2 Comments

  1. L'assomoir
    Tuesday 18 March, 2008

    Hier matin, le Président de la République, représentant de l’Etat et des institutions françaises, a conduit des funérailles nationales et un hommage solennel à Lazare Ponticelli, que l’on appelle maintenant “le dernier des poilus”.
    Lazare était un immigré italien, passé clandestinement à travers les Alpes comme c’était souvent le cas à l’époque.
    Radicalement de gauche, pacifiste convaincu, il a pendant très longtemps refusé les honneurs d’une république indigne avec ses jeunes sacrifiés pendant “la grande boucherie”.
    Aujourd’hui, la France expulse ses étrangers et se place dans le top 5 des pays vendeurs d’armes. CQFD

  2. Tuesday 18 March, 2008

    En plein dans le mille tres cher. En fait la droite en decomplexant son discours sur l’immigration a reussi a masquer le cote xenophobe sous des chiffrages demographiques ( faux puisque le solde migratoire est quasi nul) . Mais il faut toujours lire le meme discours : Encore aujourd’hui l’immigration des noirs en generale et en particulier a la tele gene le francais blanc plutot rougeot . Un ch’ti billet en prepa a ce propos pour la fin de semaine surement.
    Ensuite il faut dire que sans la “grande boucherie” la France n’aurait pas l’economie qu’on lui connait aujourd’hui avec des fleurons de l’industrie automobile, de l’aviation ou de la pharmaceutique. Que nos dirigeants soutenant ces grandes firmes aujourd hui souillent l’honneur des millions de morts de 14-18 me laisse perplexe. Si seulement cette guerre pouvait etre enseignee comme elle s’est reellement passee …mais non… mais non…