De l’attitude minable de la France

Nicolas Sarkozy vient de prendre la tète de l’union européenne, et a livré ses orientations a Strasbourg en milieu de semaine, voila qui aurait pu être l’occasion d’un moment fort et la possible prise de stature du président. Cela était sans compter l’attaque frontale et très émotionnelle de Dany le Rouge de son vrai nom Daniel Cohn-Bendit ( voir la vidéo en fin d’article). Celui ci a donc interpellé Sarkozy sur sa participation a la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin dont il avait lui même émis l’éventualité d’y participer sous conditions de l’engagement d’un dialogue entre le Dalai Lama et le gouvernement Chinois. Dialogue qui s’avère encore aujourd’hui être une farce

Cette réponse positive de Sarkozy a l’invitation tombe en même temps que la mise en garde très violente de l’ambassadeur de Chine en France exhortant Paris a ne pas recevoir le Dalai Lama pour une visite prochainement et a ce qu’il n’y ait pas de rencontres avec le Président de la république. “Ce n’est pas à la Chine de dicter mon agenda ni mes rendez-vous” a rétorqué hier Nicolas Sarkozy. Je rappelle que c’est sur demande de la Chine de voir figurer tous les chefs d’états a la cérémonie des JO que Sarkozy va faire le déplacement et l’inscrire sur son agenda, la ou d’autres comme l’Allemagne ou l’Angleterre se contrefoutent de répondre présent.

‘La diplomatie chinoise reprend à sa sauce une phrase de la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice à l’époque du tumulte entre la France et les Etats-Unis autour du déclenchement de la guerre en Irak : “Punir la France, ignorer l’Allemagne, pardonner à la Russie”.
Pour la Chine, il suffit de remplacer la Russie par les Etats-Unis. Car le président américain Georges W Bush a reçu le Dalaï Lama à la Maison Blanche, tout comme Angela Merkel, la chancelière allemande. Les Chinois se sont contentés de courber l’échine.
Merkel va même boycotter la cérémonie d’ouverture des J.O., tout en continuant à faire du business avec la Chine. Car c’est la Chine qui est dépendante de l’Allemagne.’

Source Le Petit Journal

Alors quand Daniel Cohn Bendit exultes : “C’est une honte, c’est minable d’aller à l’ouverture des Jeux Olympiques” , force est de constater que la position de la France en ce moment même est très délicate du fait de très important contrats dont ne seraient se passer les entreprises du CAC en mal de croissance.

L’image de la France dans cette histoire est désastreuse, les promesses de boycott éventuel suite a la réaction médiatique qui a suivit les évènements au Tibet résonnent de plus en plus comme motivés par la seule nécessité de faire une remontée dans les sondages. La ou Chirac avait accepté de se mettre a dos les USA a propos de la guerre en Irak, Sarkozy lui a fait une menace de petit merdeux qu’il ne pouvait mettre a execution et finalement baisse gentiment sa culotte en s’appliquant la vaseline tout seul, le tout sous le regard soulagé de nos riches dirigeants de multinationale qui se disent que finalement un président aussi intime cela a du bon…

Ce n’est la que la suite de nos épisodes grand guignolesque sur la scène internationale, après Kadhafi plantant sa tente a l’Elysee, la soumission ridicule a l’OTAN, la visite en Tunisie de Ben Ali dont on a minimise les atteintes aux droits de l’homme, la rupture avec la françafrique entamé par une visite mémorable chez Bongo, et finalement Bachar el Assad qui va nous faire une entrée triomphale dans la cours des grands petits.

Cette présidence française est en train de mettre a sac l’image de notre diplomatie et l’image internationale de la France déjà bien peu reluisante, les Allemands se délectent de voir un tel fiasco leur laissant une ouverture pour peut être nous éjecter du conseil de sécurité de l’ONU a moyen terme ? Je m’avance surement a ce propos, mais la question me turlupine.

Voila un article de libération de bien meilleur facture que le mien, et qui retrace chronologiquement l’échec diplomatique et international de Sarkozy le long de cette année qui devait répondre a tant de promesses.

Rubrique : Actualités, International


6 Comments

  1. Kamlyne
    Sunday 13 July, 2008

    De l’attitude minable du gouvernement français plutôt, Dieu merci Sarkozy n’est pas la France, même s’il en est le représentant ^^

  2. Pascal Rauma, Finland
    Sunday 13 July, 2008

    Je suis loin de soutenir l’attitude de N.Sarkozy dans cette affaire mais il y a quelque chose d’irritant chez Danny le rouge dans sa dénonciation permanente des choses qui ne vont pas. A cet égard on peut admirer sa constance, entre 68 et aujourd’hui: il dénonce les travers de la société Gaulliste et les réformes nécessaire mais qu’a-t’il finalement réaliser alors? Il trouve l’attitude de Sarkozy minable mais … n’est-ce pas, relativement, facile à lui de le faire du la hauteur de Bruxelles et du confort de sa situation de député Européen.
    En 68 comme maintenant quelles ont été finalement ses actes, ceux qui d’aucuns auraient pu les demander des comptes?
    Des livres, habilement mis en scène, toutes les décades, vaches à lait pour ses vieux jours.
    J’aime beaucoup Daniel Cohn-Bendit, je pense même qu’il a une certaine utilité dans un monde devenu trop conformiste, politiquement correct et monotone; là où je suis moins d’accord c’est qu’en 40 années il n’aura pas prouvé grand chose lui qui promettait tant.

  3. Tuesday 15 July, 2008

    @Kamlyne
    Tu as tout a fait raison, on peut se dedouaner de cette maniere. Toutefois 53 % des francais (ayant votes) ont juges bon de mettre Sarkozy president de la France, et en cette qualite representative son action internationale et reconnu comme l’action de la France …sic…

    @Pascal Rauma, Finland
    Ton raisonement est tout a fait juste, Dany est un revolte mais pas un reformateur. Il n’a jamais eut l’envergure pour faire appliquer ces idees. C’est probablement par refus du compromis, mais on peut aussi voir son rattachement aux verts comme une volonte en tant que parti minoritaire de ne pas participer aux reformes ( ou trop peu)

  4. Saturday 19 July, 2008

    “force est de constater que la position de la France en ce moment même est très délicate du fait de très important contrats dont ne seraient se passer les entreprises du CAC en mal de croissance.”

    Tout est là. Pour être libre de sa diplomatie il ne faut pas être dépendants. Et être plus puissants.
    Quelle est la situation exacte de l’Allemagne de ce point de vue là ?

  5. Thursday 24 July, 2008

    @ polluxe
    En fait l’allemagne exporte beaucoup de produits necessaire a la chine, alors que la France elle exporte des produits pour lesquels elle est en competition, et lorsuqe il y a competition c;est le client qui rend le competiteur dependant. L’allemagne a toujours pris soin de se positionner sur des marches ou la competition lui est totalement avantageuse, c’est ce qui fait la force de commerce exterieur (tres tres beneficiaire)

  6. Wednesday 22 July, 2009

    J’arrive en retard mais je ne peux confirmer les dires de cet article je pense également la même chose et même maintenant vu l’attitude de Sarkozy ça a confirmé mon état d’esprit…

2 Trackbacks

  1. By moissons d’été on Thursday 24 July, 2008 at 6:18

    […] sur la politique étrangère de la France qui me laisse pantoise : le billet de Café Croissant, De l’attitude minable de la France, deux billets de Sorman, Sarkozy lâche les Tibétains et A Pékin, Lhassa et bogota, Sarkozy fait […]

  2. By moissons d’été « le blog de polluxe on Thursday 6 November, 2008 at 1:48

    […] sur la politique étrangère de la France qui me laisse pantoise : le billet de Café Croissant, De l’attitude minable de la France, deux billets de Sorman, Sarkozy lâche les Tibétains et A Pékin, Lhassa et bogota, Sarkozy fait […]