Bienvenue à l’abattoir

Nous y sommes, la récession est là, et pour longtemps. Bien, il va donc falloir que chacun se responsabilise et consomme mieux, différemment, intelligemment. Dans vos choix à venir, il y en a un en particulier, alimentaire qui peut avoir un impact largement plus grand que tout autre : réduire votre consommation de viande !

Avant de detailler les multiples raisons qui doivent motiver la reduction drastique de la consommation de vidane, il convient d’insister sur cette tendance hygiénique à ne pas vouloir savoir l’origine de ce qui tombe dans notre assiette, à ne pas faire face a cette réalité de millions d’animaux vivants industrialisés, élevés, tués, découpés, et conditionnés suivant les règles de l’art du productivisme.

Peu importe votre positionnement vis à vis de la consommation de viande, je vous prie donc de regarder les deux vidéos ci-dessous issues du doc ” notre pain quotidien” que vous pouvez procurez facilement dans le commerce (sic…) ou dans la boutique zlio sur présente sur ce blog (re sic…).

Attention les images qui suivent, bien que conventionnelles et suivant les lois en vigueur de l’abattage, peuvent être choquantes.

  • L’élevage du bétail cause 18 % des émissions de gaz à effets de serres ( 13.5% pour l’ensemble du secteur des transports !!!)
  • La production de viande dans le monde est estimée à 247,3 millions de tonnes (année 2002, source FAO), dont 38,5 % de viande porcine, 30,1 % de viande de volailles et 24,7 % de viande bovine.
  • D’après le département agricole américains (USDA) les cultures céréalières servant à nourrir le bétail aux USA comptent pour la moitié de la consommation d’eau totale du pays. Cette même production nécessite 80 % des terres agricoles, le bétail consommant 90 % du soja américain et 80% du mais produit.

Je n’évoquerai pas dans le détails les risques sanitaires que ce soit à propos des cancers du colon, l’utilisation des hormones, des antibiotiques ou le problème des déjections… allez si pour les déjections voilà un extrait d’un article de Superno sur le sujet de la production industrielle du porc:

Alors que les élevages bretons les plus gros comptent en dizaines de milliers de têtes, Chez Smithfield, un élevage en Utah ou en Caroline du Nord peut concentrer 500 000 cochons ! Ils en ont ainsi tué à eux seuls 27 millions en 2005, plus du quart de la production américaine ! Juste pour info 7.6 milliards (pas “millions”, hein : “milliards”) de poulets (aux hormones et à l’eau de javel) ont été abattus dans la même période aux Etats Unis.

Alors voila faites le compte de votre consommation de viande, prêtez y attention. Consommer de la viande une fois tous les deux jours ou moins est loin d’être un sacrifice et cela ne vous en coutera pas plus. Et surtout vous ne vous en porterez pas plus mal. Bien entendu si vos moyens vous le permettent faites un effort afin de consommer de la viande non industrielles…

Bien, si vous avez encore le cœur à vous informer sur le sujet, j’insiste pour que vous jetiez un œil sur ces quelques liens:

Nestle à une vision pour le monde
L’elevage intensif de poulet c’est de la merde

Rubrique : Alimentation, Coup de Gueule


6 Comments

  1. Tuesday 7 October, 2008

    Bonjour,

    Je suis sensible aux questions de l’agro alimentaire et ces vidéos ne me choquent pas. Elle sont la (triste) réalité, mais combien de personne savent ?

    Cordialement,

    C. JUNG.

  2. Tuesday 7 October, 2008

    A ne pas louper au passage concernant la consommation d’eau :
    http://www.traumkrieger.de/virtualwater/

    Voila de quoi donner des arguments a ceux qui en manque

  3. Sébastien
    Saturday 11 October, 2008

    C’est clair que c’est ça actuellement l’abattage en masse.
    Je suis beaucoup plus inquiet sur comment et de quoi sont nourris ces bêtes. OGM, hormones de croissance, antibiotique, conservateur…. Nous sommes au bout de la chaine alimentaire et profitons grassement de l’ensemble de ces composants. Notre corps se modifiera-t-il avec le temps. Nous sommes certainement en pleine mutation.

  4. Pachenka
    Saturday 11 October, 2008

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces informations et le blog qui me plaît beaucoup !

    Pour ma part, j’ai pris conscience de tout cela il y a plusieurs années et j’ai décidé de ne plus consommer de viande (j’en achetais déjà peu, en fait). J’ai été, de plus, rapidement convaincue qu’il est parfaitement possible de bien se porter ainsi.
    L’intérêt nutritionnel de la viande est très faible comparé à d’autres aliments !

  5. Tuesday 28 October, 2008

    c’est terriblement… instructif.

    Merci de partager, donc.

  6. Zik
    Sunday 8 November, 2009

    Si on regarde toutes les horreurs à vomir, c’est sûr que ça donne “envie” de devenir végétarien. L’homme est omnivore, cependant, et il mange de la viande depuis des millénaires en tuant les bêtes du manière ou d’une autre, c’est comme ça, c’est la vie. On ne peut pas finir au tout œuf ou tout poisson où il y a déjà ce même genre d’extrêmes. Les volailles, pareil.
    La nourriture du bétail, c’est comme tout, c’est réglementé. Et pour répondre à Sébastien, oui nous sommes en mutation, et alors ? Nous ne mutons pas à cause d’un truc, nous mutons en permanence. L’un des exemples simples sont les dents de sagesse, inutiles aujourd’hui, qui sont en nombre variable dans nos bouches. Moins flagrant, mais bien réel, est la taille de nos mâchoires qui, aillant souvent des aliments mous à mâcher, diminue.

One Trackback

  1. By Café-Croissant, première bougie | Café-Croissant on Sunday 4 January, 2009 at 0:57

    […] Bienvenue à l’abattoir […]