Avalanche de bonnes nouvelles…

Petit retour en vidéo sur l’actualité “sociale” de la semaine dernière. Merci a Ptite_Mule pour ces vidéos

Les cadres ont enfin le droit l’obligation de travailler les jours fériés…

La cerise sur le gâteau étant la majoration de 10% du salaires pour les jours précédemment chômés, et surtout l’accord négociable en entreprises permettant de pousser le plafond de 235 jours a 282 jours. Ce qui signifie la possibilité pour les cadres de travailler toute une année sans prendre un jour de vacances et en venant au boulot au moins 12 week end par an (samedi et dimanche compris). A ce rythme là, je vais finir par croire que j’ai plus d’avantages sociaux en Californie, malgré seulement 3 semaines de vacances et 10 jours fériés, puisque mes heures sup (qui restent assez rares) sont payées 50 % de plus, et double le dimanche.

Y aurait-il quelqu’un pour m’éclairer afin de savoir quel profil de cadres pourrait accepter 282 jours de travail par an ???

Renault avec un chiffre d’affaire en hausse, invente le licenciement préventif.

Chapeau bas, on devrait par ailleurs licencier le gouvernement et son président en prévention des mauvais résultats économiques à venir et de leur incapacité à les résoudre…

Pathétique, d’autant plus que Sarkozy ne cesse de rabâcher qu’il veut moraliser le capitalisme financier. Ne serait il pas intéressant de sa part de demander a Renault de reporter une partie de milliards et demi de bénéfice dans un plan de formation pour ses 6000 départs “volontaires” ?

L’armée fermera 83 sites militaires, au nom de la modernisation : 54000 postes supprimés

J’ai pas bien compris, mais on va virer 54 000 poste ou ce sont des non remplacements de départs à la retraite ? Car 54 000 licenciements, ça devrait faire mal au statistique, a moins que… mais oui c’est ça , on nous racontera des conneries comme d’habitude !

Détail qui est passé inaperçu, les économies récupérées seront intégralement utilisées ( 2 milliards d’euros) pour l’achat de nouveaux équipements. Serge Dassault, Largadere et consort vont donc surement pouvoir en profiter ? Il y aurait il quelqu’un de mieux informé que moi qui sache de quel types d’équipements il s’agit ?

Par ailleurs renouveler notre équipement peut-il suggérer une intervention prochaine ? un danger immédiat ?

Rubrique : Actualités, Politique


12 Comments

  1. Wednesday 30 July, 2008

    Pour les cadres (j’en fais partie), c’est qu’une possibilité. Il faut voir dans les faits quel va être l’impact RH…
    Je pense que dans les grosses boites (majorité des cadres) ça ne changera rien, par contre dans les plus petites entreprises… A voir…
    D’un autre côté, faut reconnaître qu’il était anormal qu’un cadre voulant travailler plus se retrouve bloqué légalement.
    Partagé sur cette loi donc.

    En ce qui concerne les militaires, il faut voir qu’ils ont une retraite pleine au bout de 15 ans de carrière. Ensuite, ils peuvent renouveler le contrat. Je pense que c’est au niveau de ces renouvellements que ça va se jouer pour les postes en moins.
    Mais partagé là aussi car j’ai pas mal de copains militaires qui me racontent les excès de l’armée et les gaspillages.
    De plus, ils sont nombreux à ne rien faire dans leur caserne par manque de boulot.
    Alors, fallait-il garder autant de bases qui font doublons ? L’avenir le dira…

  2. Wednesday 30 July, 2008

    @ Philippe
    la possibilité c’est les 282 jours ou les 235 jours ?
    une boite offrant un job de cadre au lendemain du jour d’application de la loi aura tendance a offrir un contrat de 235 jours , non ? Et la le standard n’offre plus de RTT ni jours fériés…
    J’aimerai comprendre pourquoi cela ne changerait rien dans les grosses boites ? puisque ce sont elles qui poussent le plus le MEDEF a œuvrer contre les 35 heures et les RTT…

    A propos des militaires, je ne crois pas que ne pas reformer aurait été souhaitable, mais les économies faites auraient pu être rétribuées ailleurs que dans de l’équipement qui va enrichir le privé :(

  3. Wednesday 30 July, 2008

    Je pense que les cadres des grosses boites (j’en fait partie) sont plus à l’abri de la pression du chef.
    Les cadres auront de toutes façon toujours le même contrat (RTT compris), la différence est qu’ils pourront (devrons ?) travailler plus s’il le souhaite. En fait, c’est déjà le cas puisqu’on peut se faire payer les RTT…

  4. Wednesday 30 July, 2008

    Et les cadres des petites boîtes?
    Et les salariés non-cadres à qui cette salop… va finir par s’étendre?

    Accepter ça, c’est accepter implicitement tout ce qui va venir dans le domaine du code du travail.
    Et les quelques “réformes” déjà passées nous donne une idée de ce que ce sera.

    J’espère que cela finira par faire changer TOUT LE MONDE d’avis.

    Dommage qu’il faille que chacun soit emmerdé pour se rendre compte…

  5. Wednesday 30 July, 2008

    Salut Garçon
    J’ai découvert ce blog hier, en suivant je ne sais plus quel lien… j’aime bien ! le concept, le ton, les opinions !

    Je suis traumatisée par cette histoire de cadre, sérieusement.

    Je me casse la tête à faire une prépa et une grande école, je fais un stage où je travaille 50h par semaine, et c’est le cas de toute ma promo d’ailleurs… et on essaye de me faire croire que j’ai envie de travailler plus ? que les cadres ont vraiment envie de travailler plus ?
    waou, je dois vraiment faire partie d’une génération de glandus mais ça ne me fait pas fantasmer.

    bon en tous cas, super blog, je repasserais !

  6. Wednesday 30 July, 2008

    et puis ce que infocrate est très juste d’ailleurs : espérons que les gens comprendront que ce qui s’applique aux uns finira par les toucher également…
    en même temps y’en a 53% qui l’ont choisi, j’aimerais bien connaître leur avis…

  7. Wednesday 30 July, 2008

    @ Philippe
    “la différence est qu’ils pourront (devrons ?) travailler plus s’il le souhaite”
    C’est cette intgerrogation “devrons?” qui me semble poser un souci, lorsque une loi autorise a changer un plafond et que cette loi est reclamee par un syndicat patronal, c’est qu’il y a un objectif derriere. Hors la il me semble clair que l’objectif c’est d’obtenir plsu de journee travaillee, non pas dans le but de satisfaire le cadre (10 % c’est peanuts…), mais de satisfaire les besoins de l’entreprises sans passer par de l’embauche.

    tu dis aussi :
    “En fait, c’est déjà le cas puisqu’on peut se faire payer les RTT…” ce qui est contradictoire avec l’argument qui te laisse partage sur ce probleme dans ton premier commentaire :
    “D’un autre côté, faut reconnaître qu’il était anormal qu’un cadre voulant travailler plus se retrouve bloqué légalement.”

    Enfin je penses que la distinction posee entre les 235 jours comme plafond legal, et 282 jours comme plafond negociable en entreprise, signifie clairement que les 235 jours faisant appel a la loi ne seront eux pas negociables. C’est a dire motif de licenciement si pour des raisons economiques ton entreprise decide de modifier ton contrat…

    Au sein de ton entreprise avez vous eut une circulaire “explicative” de la part des ressources humaines?

    PS: je cherche pas a te convaincre que tu es tort ou quoi que ce soit, hein ? :) j’essaye juste de creer un debat contradictoire pour y voir plus clair sur l’objectif final qui me refroidit un peu quand a un retour eventuel en France.

    @Mestizaje
    Je partage tes craintes et je me demandes si Sarkozy joue pas avec le feu a vouloir jouer la quantite sur la qualite, et ce en particulier avec un electorat favorable et qui a tendance a associer justement qualite et quantite… Je me rappelles un document statistiques faisant l’eloge de nos cadres en europe, mais impossible de remettre la main dessus.

    Merci pour les compliments sur le blog, ca fait toujours plaisir. Bienvenue a toi donc !

  8. Thursday 31 July, 2008

    J’avais pas vu ton commentaire…

    Ouais, je pense que tu as effectivement raison. Mais mon optimisme prend le pas sur un raisonnement logique !
    Et puis, comme pour les heures supplémentaires, je pense que cette mesure ne sera que peu utilisée. En ce moment, les entreprises cherchent à faire des économies et non à dépenser plus en masse salariale (même si 10% c’est peanut).
    Les entreprises préfèrent faire travailler plus un cadre sur une même période (rendement) que lui ajouter des jours de boulot.
    J’ai tendance à croire même que des cadres qui en ont ras-la-gueule souhaiteraient avoir 2-3 jours de travail en plus mais je suis certain qu’on leur rétorquera “tu en as pas besoin, tu y arrivent sans en ce moment”…
    Dernier point, le cadre n’est pas un salarié lambda et est bien plus mobile, je pense que l’entreprise y réfléchira à 2 fois avant de lui imposer ce genre de chose (en tout cas, pour un cadre de l’informatique comme moi!).

    Voilà, c’était ma méthode Coué pour essayer de passer de bonnes vacances (ce soir !!!).

    Mais je te rejoins sur le fond du problème, à savoir la suppression petit à petit de tous les gardes-fous (ça porte bien son nom!).

  9. Marcel D.
    Tuesday 5 August, 2008

    “Y aurait-il quelqu’un pour m’éclairer afin de savoir quel profil de cadres pourrait accepter 282 jours de travail par an ???”

    Un cadre qui se pose ce genre de questions n’est qu’un bolchevik qui s’ignore. A liquider immédiatement, dans l’intérêt de l’entreprise !

  10. Tuesday 5 August, 2008

    Je ne suis point cadre, je travaille aux USA et suis paye pour mes heures sup, c’est bien pire … et si j’etais bolchevik j’imagine que je ne serai satisfait que par des travaux forces sans limite horaires.
    Merci monsieur Dassault d’etre revenu parmi nous pour deposer quelques mots par ici ;)

  11. passant
    Monday 25 August, 2008

    le gros probleme est qu’il y a une concurrence aux cadres actuels , la concurrence n’est plus destine a marche des gros oeuvres et de la restauration , les grandes ecoles d’ingenieur francaises ,ont peut les retrouver un peu partout dans le monde ,si j’etais patron dans cette Agence Mondiale Pour Emploi , quitte a choisir un cadre a 3000 € et le meme cadre qui va me produire la meme chose a 1200 € , c’est tout vu .

  12. Tuesday 26 August, 2008

    @ passant
    C’est interessant cette vision des salaires par le bas. En fait c’est une question d’offre et de demande. En France pays rural et artisanal, la volonte de qualifier les etudiants vers le tertiaires en masse nous coutent , et un ingenieur au CNRS se tire un salaire equivalent a un employe ayant monte en grade dans une franchise d’un grand magasin par exemple. Non pas qu’il n’y ait pas de scandale a ce que l’employe soit peu paye, mais un chercheur au CNRS pourrait se voir attribuer une somme un peu plus elevee en raison de l’extreme importance de sont travail.

    Aux USA ou les besoins de main d’oeuvres qualifiee dans le secteur tertiaire sont eleves et ou la formation en offre peu, les etrangers venant sur visa de travail pour combler le manque sont legion ( j’en fais parti). Resultat le patron americain ne paye pas l’employe etranger au lance pierre puisqu’il est contraint d’afficher des salaires equitables avec la population americaine, sans quoi la population protesterait a la presence de travailleur pas cher dans le secteur tertiaire ( attention ce genre de reaction est bien moins moindre pour les petits boulots que l’americain moyen laisse allegrement aux mexicains en ce qui concerne LA)

    En gros des lors qu’un marche est sature et l’employeur a le choix, les salaires baissent, des qu’un secteur a besoin de main d’oeuvre les salaires montent.

One Trackback

  1. […] Pathétique, d’autant plus que Sarkozy ne cesse de rabâcher qu’il veut moraliser le capitalisme financier. Ne serait il pas intéressant de sa part de demander à Renault de reporter une partie de milliards et demi de bénéfice dans un plan de formation pour ses 6000 départs “volontaires” ? par “café-croissant“ […]