Abolir la loi sur la rétention de sûreté

A méditer cette petite phrase de Nicolas Sarkozy, versant dans la politique populiste et publicitaire.

“Les droits de l’homme, c’est d’abord les droits de la victime . […]
Ma priorité, ce sont les victimes et pas les coupables. […]
Et je n’ai pas l’intention de laisser ces fauves en liberté. “

Nicolas Sarkozy, le 22 Janvier 2008 dans un commissariat de Bordeaux, propos recueillis par Libération le 23/01/08

Bon visionnage. Finalement pour une fois je peux m’enorgueillir que cette loi n’existe pas aux USA ( enfin pas tout a fait, le Patriot Act pouvant aboutir aux mêmes maux suivant son application…snif)

N’oublier pas de visionner les 3 autres vidéos.


Rétention de Sûreté CHAP IV
envoyé par lautrecampagne

Signer l’appel pour l’abolition de la loi

et

Faites Circuler !

Nous vous invitons à faire connaître, circuler et projeter le film “Rétention de sûreté, une peine infinie [Réfutations III]”. Ce film peut être repris sur les sites, blog, etc. Nous pouvons également nous déplacer lors d’éventuelle projection publique. Nous vous demandons cependant une seule mention obligatoire :

“Pour soutenir cette initiative et les futurs opus de la série “Réfutations” vous pouvez acheter le DVD 12 € (frais de port inclus) par paiement en ligne sur le site www.lautrecampagne.org ou par chèque à l’ordre de L’Autre association, 3, rue des Petites Ecuries, F-75010 Paris. Merci de nous informer de toutes initiatives afin que nous relayons l’information sur nos différents sites.”

Rubrique : Coup de Gueule, Vidéo


6 Comments

  1. Robert DION
    Friday 2 May, 2008

    Faux taxi, vrai récidiviste*

    L’enquête menée sur le meurtre de Sussanna Zetterberg, une jeune Suédoise retrouvée morte quelques jours plus tôt dans la forêt de Chantilly, s’est soldée, dimanche 27 avril 2008, par la mise en examen et l’incarcération de Bruno Cholet, qui a déjà passé une vingtaine d’années en prison pour des vols et des viols, parfois accompagnés d’enlèvement.

    Agé de 51 ans, Bruno Cholet a en effet passé une vingtaine d’années en prison pour violences, enlèvement et délits sexuels. En 1979, il a été condamné à six ans d’enfermement pour le rapt et le viol d’une jeune femme. Dix ans plus tard, il était condamné à dix-huit ans de détention pour le viol d’une auto-stoppeuse et d’une mineure âgée de 12 ans.

    VOICI MA POSITION :

    “Les droits de l’homme, c’est d’abord les droits de la victime . […]
    Ma priorité, ce sont les victimes et pas les coupables. […]
    Et je n’ai pas l’intention de laisser ces fauves en liberté. ”

    Nicolas Sarkozy, le 22 Janvier 2008 dans un commissariat de Bordeaux, propos recueillis par Libération le 23/01/08

  2. Robert DION
    Friday 2 May, 2008

    Si c’était votre fille ?

  3. Friday 2 May, 2008

    Non les droits de l’homme ne sont pas hierarchise, ni categorise. Si c’est ton point de vue alors dans ce cas il faut demander a ce que ceux ci soient modifies.
    Ensuite ce fait divers precis n’aurait pu etre empecher si la loi de retention avaient ete vote en incluant la close de retroactivite puisque Bruno Cholet est sorti de prison bien avant 2008. Ensuite que la loi de retention de surete eut empecher ce meurtre sans aucun doute, tout autant que si la peine de mort lui avaient ete applique pour viol.
    Non franchement non, ce n’est pas mon opinion, ni ma vision de la justice. Ce que je voudrais c’est que la justice soit plus dur a l’encontre d’un violeur des le premier acte, et qu’on donne les moyens d’effectuer un suivi rigoureux de la personne tout le long de sa peine.

    Ensuite tu sors bien entendu de son contexte le fait divers cite :
    “L’empreinte génétique de l’individu n’était pas recensée au Fichier National des Empreintes Génétiques (FNAEG), son adresse n’était pas en possession des services compétents.”

    Il est important de noter une part de responsabilite des autorites en ce qui concerne le suivi de ce criminel.

    Par ailleurs j’aurai prefere que tu reagisses au contenu meme de la video plutot que de brandir un fait divers.

    Et si c’etait ma fille quoi ?
    developpes ta question…

  4. Robert DION
    Saturday 3 May, 2008

    @Garçon

    1° – Ce n’est pas hiérarchisé que de considérer la victime avant le coupable mais le simple fait du bon sens !

    2° – C’est précisément pour éviter des cas comme Bruno Cholet que je soutiens cette loi !

    3° – Oui les autorités ont une part de responsabilité importante.

    4° – Je ne réagis pas au contenu de la vidéo mais au titre de ton billet.

    5° – Et si c’était ta fille ? veut tout simplement dire qu’il est recommandé de se mettre à la place de l’autre avant de porter un jugement définitif.

  5. Robert DION
    Saturday 3 May, 2008

    Je suis d’accord aves l’”Appel de Clairvaux”

    Rétablissement la peine de mort !

    et nous pourrons alors également abolir la loi de rétention de sûreté.

  6. Saturday 3 May, 2008

    1- franchement si il y a hiérarchisation et plutôt que de faire appel au bon sens qui n’a pas de valeur législative la comparaison avec la justice qui condamne plus fortement en fonction de l’age de la victime m’aurait semble plus fortuite. Toutefois on ne parle pas de bon sens mais bel et bien d’opinion. De mon point de vue les droit de l’homme n’ont rien a faire dans cette histoire.

    4- Dommage car je ne poste pas uniquement pour que mes titres soient lus et commentes, commentaire qui relève de mon opinion, hors je préfèrerai que le sujet ne soit pas mon opinion , mais la vidéo et son contenu dans un premier temps.

    5-D’une part je ne juge pas, j’exprime une opinion sur un sujet de société. Mon opinion relate mon positionnement et non pas une critique du sujet. La critique elle est contenue dans la vidéo.
    Ensuite ta question: “si c’était ta fille?” et bien je n’ai jamais trop apprécié de me mettre a la place des autres. Ma sœur est handicapée mentale et épileptique de tout temps les gens ont toujours essayes de percevoir le malheur de ma mère qui s’occupe d’elle en permanence en essayant de s’imaginer a sa place. Or , jamais personne en prenant cette position n’a pu effleurer le problème, pire ces personnes furent les plus blessantes pensant par compassion pouvoir établir des jugements … Donc je me garde de me mettre a la place de l’autre quand il s’agit de vouloir comprendre une souffrance.

    Enfin sur la peine de mort, et bien c’est simple depuis son abolition le nombre de crime passible de la peine de mort n’a fait que décroitre. Je ne penses pas que la solution réside dans la peine capitale ou pas, non il faut que la justice soient capable d’appliquer une perpétuité et que si une peine de sureté accompagne celle ci que le suivi a la sortie de prison soit exemplaire. Encore une fois ce n’est que mon point de vue, tu as le tiens et aucunement nous ne pourrons faire infléchir l’avis de l’autre.